Auteurs

Chantal Deltenre

Chantal Deltenre, ethnologue et écrivain, est auteur de cinq romans, tous publiés chez Maelström. Dans « La plus que mère » (2003), elle revient sur son enfance ouvrière au Pays des Collines. Le livre obtient le prix Jean Muno et celui des Bibliothèques du Hainaut. Deux ans plus tard, elle publie « La cérémonie des poupées », récit amoureux très imprégné des croyances animistes du Japon où l’auteure a plusieurs fois séjourné. Le livre est nominé au Prix Rossel des jeunes. En 2010, elle publie « La maison de l’âme », récit inspiré d’une enquête ethnographique menée pendant plusieurs années en Roumanie et traversé par le thème du don. Le livre reçoit le Prix Rossel des jeunes et le Prix de littérature des lycéens. « La forêt-mémoire » (2016) est le récit de reconstruction d’une mémoire enfantine après le deuil d’un père. En 2018, Chantal Deltenre publie le premier récit des « Ecrits en marchant », intitulé Premiers pas. Dans cette façon d’imbriquer l’écriture et la marche, l’auteure fait le lien entre son métier d’ethnologue et son métier d’écrivain : partir à la rencontre de l’Autre, observer, décrire, s’étonner, ré-enchanter le monde. Elle partage les « Ecrits en marchant » sur son blog.

Chantal Deltenre est aussi écrivain du voyage. Elle publie « Voyage en Egypte » aux Editions Barthélémy avec le réalisateur Maximilien Dauber (1993) ; en 2011, chez Nevicata « Japon, Miscellanées » avec Maximilien Dauber (édition livre de poche 2013). « Voyage, miscellanées », co-écrit avec Daniel De Bruycker, paraît en 2014. L’auteure publie « Inde, Miscellanées » en 2016 (édition livre de poche 2017). 

Elle est aussi co-auteur des « Carnets de route de Tintin » (Casterman 1991) avec Martine Noblet, Daniel De Bruycker et Maximilien Dauber. 

Originaire du Pays des Collines en Wallonie, Chantal Deltenre vit et travaille à Paris où elle a fondé en 1999 l’association « Ethnologues en herbe » qui anime des ateliers d’ethnologie et d’anthropologie dans les écoles. Membre de l’Association Française d’Ethnologie et d’Anthropologie, elle intervient sur de nombreux terrains d’enquête où elle mêle l’approche ethnographique et littéraire comme dans « L’île de l’Oubli », journal d’une enquête menée en 2016 dans un ancien bagne de Nouméa devenu centre pénitentiaire, ou bien « Les 100 mots du Trait », abécédaire d’une ville normande au bord de la Seine, réalisé avec les habitants.

Chantal Deltenre vient de publier en 2018, chez MaelstrÖm, son nouveau livre : Écrire en marchant.

Retrouvez deux articles sur son travail sur le site « Le Carnet et les Instants » : à propos d'Ecrire en Marchant et de La Forêt-Mémoire.

La Cérémonie des poupées de Chantal Deltenre a été publié en Turquie (Metis Yayınları) et La Maison de l'Âme en Roumanie (Casa Cartii de Stiinta).

Plus dans cette catégorie : « Anne Waldman Laurence Vielle »

 
Maelström asbl
 
118 rue de la Station de Woluwé 1200 Bruxelles (Belgique)
TVA BE 0439 836 404 - +32 (0)2 230 40 07